SAMEDI 1 OCTOBRE 2022

Les actions américaines glissent plus fermement en territoire négatif

Vendredi 1 avril 2022 à 20h01

Les actions ont montré un manque de direction en début de séance vendredi, mais ont évolué principalement à la baisse au cours de la journée de négociation.

Les actions américaines glissent plus fermement en territoire négatif

Crédit Image : cryptonaute.fr

Les actions ont montré un manque de direction en début de séance vendredi, mais ont évolué principalement à la baisse au cours de la journée de négociation. Les moyennes majeures ont glissé plus fortement en territoire négatif, prolongeant la vente observée à la fin de la session précédente.

Les moyennes majeures ont connu une nouvelle baisse au cours des dernières transactions, tombant à de nouveaux plus bas pour la session. Le Dow est en baisse de 136,97 points, soit 0,4 pour cent à 34 541,38, le Nasdaq est en baisse de 83,50 points, soit 0,6 pour cent à 14 137,02 et le S&P 500 en baisse de 22,26 points, soit 0,5 pour cent à 4 508,15.

La faiblesse de Wall Street a été attribuée en partie aux inquiétudes concernant les perspectives économiques à la suite d'une inversion des rendements des bons du Trésor à deux et dix ans, qui est souvent le précurseur d'une récession.

Les commerçants restent également préoccupés par les perspectives des taux d'intérêt après que le rapport mensuel sur l'emploi du ministère du Travail, surveillé de près, ait montré que l'emploi avait augmenté moins que prévu en mars, mais que le taux de chômage était encore tombé à un nouveau plus bas en période de pandémie.

Le rapport montre que l'emploi salarié non agricole a bondi de 431 000 emplois en mars après avoir augmenté de 750 000 emplois révisés à la hausse en février.

Les économistes s'attendaient à ce que l'emploi augmente de 490 000 emplois par rapport à l'ajout de 678 000 emplois initialement déclaré pour le mois précédent.

Bien que la croissance de l'emploi en mars ait été inférieure aux estimations, les révisions apportées aux données des deux mois précédents ont montré que l'emploi avait augmenté de 95 000 emplois de plus que ce qui avait été indiqué précédemment.

La forte croissance de l'emploi a tout de même contribué à la baisse du taux de chômage, qui est passé de 3,8 % en février à 3,6 % en mars. On s'attendait à ce que le taux de chômage baisse légèrement à 3,7 pour cent.

Avec la baisse plus importante que prévu, le taux de chômage est tombé à son plus bas niveau depuis qu'il a atteint 3,5 pour cent en février 2020.

Kathy Bostjancic, économiste financière en chef des États-Unis chez Oxford Economics, a déclaré que le rapport « renforce la ferme détermination de la Réserve fédérale à freiner l'inflation et plaide en faveur d'une hausse des taux de 50 points de base lors de la réunion de mai ».

Un rapport distinct de l'Institute for Supply Management a montré de façon inattendue un léger ralentissement du rythme de croissance de l'activité manufacturière américaine au mois de mars.

Actualités du secteur

Les actions de transport ont fortement diminué au cours de la session, entraînant la moyenne des transports du Dow Jones vers le bas de 4,8 pour cent.

Ryder Systems (R), J.B. Transport Services (JBHT) et Norfolk Southern (NSC) affichent certaines des pires performances du secteur cette journée.

Une faiblesse importante est également apparue parmi les stocks de semi-conducteurs, comme en témoigne la chute de 3,1 pour cent par le Philadelphia Semiconductor Index.

Le

matériel informatique et les actions bancaires ont également évolué à la baisse ce jour-là, tandis que la vigueur est visible parmi les actions de biotechnologie, de l'immobilier et des services pétroliers.

Autres marchés

Dans les transactions à l'étranger, les marchés boursiers de la région Asie-Pacifique ont affiché une performance mitigée lors de la négociation de vendredi. L'indice Nikkei 225 du Japon a reculé de 0,6 pour cent, tandis que l'indice composite de Shanghai de la Chine a progressé de 0,9 pour cent.

Pendant ce temps, les principaux marchés européens ont tous évolué à la hausse ce jour-là. Alors que l'indice français CAC 40 a augmenté de 0,4 %, celui du Royaume-Uni L'indice FTSE 100 et l'indice allemand DAX ont légèrement augmenté de 0,3 pour cent et 0,2 pour cent, respectivement.

Sur le marché obligataire, les bons du Trésor ont nettement dépassé leurs niveaux les plus bas, mais restent en territoire négatif. En conséquence, le rendement du billet de référence à dix ans, qui évolue à l'opposé de son cours, est en hausse de 3,7 points de base à 2,364 pour cent, après avoir atteint un sommet de 2,456 pour cent.

Mots-clés : début de séance vendredi, la session précédente

Catégories populaires
3
13
7
0
Abonnez-vous à notre newsletter

Nous détestons également le spam